Des Sagesses

Publié le par oumassia-perle

Des Sagesses

 



 

 




'Alî radiallah'anouhou a dit :

"Celui qui est clément est élu chef et celui qui est élu chef tire bénéfice.
Celui qui éprouve de la honte, cela lui est interdit et celui qui a de la crainte, échoue.

Celui qui veut être leader patiente sur la politique.
Celui qui est clairvoyant sur le défaut de sa personne est aveugle sur le défaut des autres.
Celui qui tue par le sabre (inujustement) périra par le sabre.
Quant à celui qui creuse un puits (fosse) pour (piéger son frère), il tombera dedans.
Celui qui oublie ses faux pas fait l'apologie de ceux des autres.
Celui qui retire le voile de l'autre, les intimités de sa demeure seront dévoilées.
Celui qui s'entête dans les affaire, s'épuisera.
Celui qui brave les profondeurs, finira noyé.

Celui qui s'émerveille de son opinion s'égarera. Quant à celui qui tire profit de sa raison, il gilssera.
Celui qui s'enorgueillit sur les hommes, sera humilié.
Celui qui s'attelle profondément à la tâche, se lassera.
Celui qui fréquente les canailles, sera méprisé. Quant à celui qui s'assoit avec les savants, il sera honoré.

Celui qui pénètre par une mauvaise entrée, sera diffamé.
Celui qui améliore son comportement, ses chemins lui seront facilités.
Celui qui parle vertueusement, le prestige est devant lui.
Celui qui craint Allah, réussira.

Celui qui est dirigé par l'ignorance, délaissera le chemin de l'équité.
Celui, qui a su que son terme est fixé, a réduit son espoir.

Puis il a composé un vers (de poème) :


Couvre (d'un vêtement) ton frère et ses défauts,
et cache-le ; Recouvre ses pêchés.
Patiente face aux calomnies du sot,
Ainsi que face aux aléas du temps.
Délaisse la réponse par condescendance,
Et laisse le grand injuste à Celui qui le jugera".





Al-Aqd al-farîd, vol.2 p.243

voir aussi page 104 à 105 du livre "Paroles sages et exhortations des dix compagons promis au paradis". De Muhammad Salih ach-Châmî

Editions SABIL

Publié dans Parole de sagesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article