Penser à l’interdit sans le commettre

Publié le par oumassia-perle

Penser à l’interdit sans le commettre




Question :


Quel est le regard de la religion sur le fait de penser au péché sans le commettre, comme voler ou commettre l’adultère, en sachant qu’on ne le commettra pas, même si on en a les moyens ?

  
Réponse :

Tout ce qui passe par l’esprit de l’homme et concerne les idées mauvaises, comme l’adultère, le vol, le fait de boire du vin ou autre, mais n’est pas commis, ne sera pas compté, conformément aux hadiths du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui : 
 

 « Allah ne punit pas ma communauté pour les idées qui lui effleurent l’esprit, si elle ne les commet pas ou n’en parle pas » (2) et « Quiconque pense à une mauvaise action sans la commettre, alors cette mauvaise action ne sera pas écrite. » (2)  


 
Dans une autre variante rapportée par Al-Bukhârî et Muslim, selon Ibn cAbbâs, qu’Allah les agrée :  

« Elle sera comptée comme une bonne action car elle a été délaissée
par crainte pour Moi.
 » (3)
 
 


Le sens est donc que celui qui n’exécute pas une mauvaise action par crainte d’Allah, cela lui sera compté comme une bonne action. S’il la délaisse pour d’autres raisons, elle ne sera comptée ni comme bonne action, ni comme mauvaise. Ceci fait partie de la bonté d’Allah et de Sa miséricorde envers Ses serviteurs. Nous Le louons et Le remercions pour cela et il n’y a pas de divinité [digne d’adoration] autre que Lui, ni de Seigneur qui Lui soit égal.


.
Fatwa de cheikh Ben Baz.

  • Recueil de Fatwas et d‘Articles Divers, tome 5, page 424.


 1/ Al-Bukhârî dans le chapitre du divorce (5269), Muslim dans le chapitre de la foi (127). 

 2/ Hadith selon Ibn cAbbâs, qu’Allah les agrée : Al-Bukhârî dans les paroles qui adoucissent les cœurs (6491),
 Muslim dans le chapitre de la foi (131).
 

 3/ Muslim dans le chapitre de la foi (129) selon le hadith d’Abû Hurayra.

Publié dans Fatawas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article